Soutenance de thèse de Jules MASSON MOUREY

Ecole Doctorale
ESPACES, CULTURES, SOCIETES - Aix Marseille
Spécialité
Préhistoire
établissement
Aix-Marseille Université
Mots Clés
stèles anthropomorphes,Néolithique,Méditerranée occidentale,sud-est de la France,iconographie,marques faciales
Keywords
anthropomorphic stelae,Neolithic,Western Mediterranean,south-eastern France,iconography,facial marks
Titre de thèse
Images du corps en Méditerranée occidentale : les stèles anthropomorphes néolithiques du sud-est de la France (Vème-IIIème millénaires avant J.-C.)
Pictures of the body in the Western Mediterranean: the Neolithic anthropomorphic stelae from south-eastern France (5th-3rd millennia BC)
Date
Vendredi 15 Octobre 2021 à 14:00
Adresse
Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme 5 Rue Château de l'Horloge 13090 Aix-en-Provence
Salle Paul-Albert Février
Jury
Directeur de these M. Maxence BAILLY Aix Marseille Université
Rapporteur M. Jean-Loïc LE QUELLEC Institut des mondes africains
Rapporteur M. Francesco FEDELE Université de Naples - Federico II
Examinateur M. Jean-Paul DEMOULE Université Paris I - Panthéon-Sorbonne
Examinateur Mme Claudine COHEN École des Hautes Études en Sciences Sociales
Examinateur M. Guillaume ROBIN Université d'Édimbourg

Résumé de la thèse

Résumé en français de la thèse de doctorat de Jules Masson Mourey, Laboratoire Méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique : Deux-cent-cinquante-cinq stèles ou fragments de stèles anthropomorphes du Néolithique moyen et final peuvent être dénombrés dans le sud-est de la France, sur le pourtour du golfe du Lion, des franges méridionale et occidentale du Massif central à la Provence et aux Préalpes. Leur étude remonte à la fin du XIXème siècle et ces monuments font donc pleinement partie du « paysage » de l’archéologie préhistorique française, européenne et méditerranéenne. Cependant, aucune synthèse n’ayant été produite depuis les années 1970, la révision analytique complète des données disponibles s’imposait. En outre, l’apport d’un outil numérique tel que la Reflectance Transformation Imaging devait être éprouvé. Une nouvelle typologie systématique est ainsi établie, composée de huit styles de stèles : alpha, bêta, gamma, delta, epsilon, zêta, êta et thêta. Le réexamen des contextes de découverte permet de clarifier la chronologie de ces entités iconographiques homogènes qui se succèdent ou se côtoient entre 4500 et 2500 avant J.-C. Les comparaisons internes, inspirées de modèles anthropologiques, révèlent le possible antagonisme de deux sociétés voisines et contemporaines dans la première moitié du IIIème millénaire avant J.-C. Les analogies observées ailleurs en Europe (surtout dans le sud de la péninsule Ibérique) montrent quant à elles la pertinence des stèles anthropomorphes comme marqueurs des réseaux à longue distance. Hormis leurs relations au pouvoir et à la mort, la nature et la fonction de ces objets restent encore largement méconnues. Néanmoins, ils pourraient participer davantage aux débats relatifs à la définition des cultures néolithiques régionales.

Thesis resume

Traduction dans la langue anglaise du résumé de la thèse de doctorat de Jules Masson Mourey, Laboratoire Méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique (abstract): Two hundred and fifty-five anthropomorphic stelae or stelae fragments from the Middle and Final Neolithic can be counted in south-eastern France, around the Gulf of Lion, from the southern and western borders of the Massif Central to Provence and the Prealps. Their study dates back to the end of the 19th century and these monuments fully belong to the French, European and Mediterranean prehistorical "landscape". However, as no synthesis has ever been produced since the 1970’s, a complete analytical review of the available data was required. Besides, the contribution of a digital tool such as the Reflectance Transformation Imaging had to be tested. A new systematic typology is established thereby, composed of eight styles of stelae: alpha, beta, gamma, delta, epsilon, zeta, eta and theta. Re-examination of finding contexts enables to clarify the chronology of these homogeneous iconographical entities which come one after another or stand along between 4500 and 2500 BC. Internal comparisons, inspired from anthropological patterns, reveal a conceivable antagonism of two contemporaneous and neighbouring societies in the first half of the third millennium BC. The analogies observed elsewhere in Europe (especially in the south of the Iberian Peninsula) show the relevance of the anthropomorphic stelae as long-distance networks indicators. Except their links to power and death, the nature and function of these objects still remain largely unknown. Nevertheless, they could take more part to the debates regarding the definition of regional Neolithic cultures.