Soutenance de thèse de Arthur IMBERT

Ecole Doctorale
ESPACES, CULTURES, SOCIETES - Aix Marseille
Spécialité
Sociologie
établissement
Aix-Marseille Université
Mots Clés
Ecole Maternelle,ATSEM,Enseignantes,Division du travail,Subordination,Dispositions
Keywords
Pre-schools,ATSEM,Teachers,Division of labor,Subordination,Disposals
Titre de thèse
L'avènement du binôme ATSEM-enseignante à l'école maternelle. Territoires professionnels, pratiques et subordination.
The advent of the ATSEM-teacher pairing in French preschools. Jurisdictions, practices and subordination.
Date
Mercredi 29 Mars 2023 à 9:00
Adresse
35 avenue Jules Ferry 13100 Aix-en-Provence
Grande Salle
Jury
Directeur de these Mme Claire BIDART Aix Marseille Université
Examinateur Mme Agnès VAN ZANTEN LIEPP
Examinateur Mme Hélène BUISSON-FENET TRIANGLE
Examinateur M. Jean-Marc WELLER LISIS
Rapporteur Mme Delphine SERRE Université Paris Cité - CERLIS
Rapporteur M. Olivier MASCLET Université de Limoges - GRESCO

Résumé de la thèse

Depuis une trentaine d'années, les ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles maternelles) ont été conduites à franchir le seuil de la classe pour devenir des auxiliaires pédagogiques des enseignantes, constituant une révolution symbolique inédite dans le système éducatif français, et permettant l'émergence d'une configuration particulière de travail : le binôme. Les évolutions historiques, analysées dans une première partie, ont conduit à la transformation de la morphologie des deux groupes professionnels, à la fois moins populaires et mieux qualifiés. Elles ont induit des ruptures historiques et générationnelles dans l'identité professionnelle de ces travailleuses. Par la suite, nous montrons que la division du travail dans la classe et en-dehors s'organise selon une logique de délégation du sale boulot. Même si les ATSEM partagent certaines de leurs tâches avec les enseignantes, ces dernières font un travail rhétorique de discrédit de ce qu'elles leur délèguent. La quatrième partie explore les différenciations de pratiques éducatives entre ces travailleuses aux dispositions sociales nettement distinctes. Nous montrons qu'au-delà des modèles postulant une opposition entre les pratiques populaires et celles des classes moyennes et supérieures, le cas du binôme ATSEM/enseignant montre au contraire des accords théoriques, des accommodements et des hybridations de pratiques. Enfin la dernière partie, explore la nature du lien qui unit ces travailleuses. Malgré le travail d'invisibilisation opéré par les enseignantes et l'institution, il existe une subordination de fait entre ces travailleuses. Elle s'appuie notamment sur un rapport de classe, et tout particulièrement sur un travail de distinction langagier des enseignantes. En face, les ATSEM réalisent un travail quotidien pour tirer cette relation de la "servitude" vers le "service".

Thesis resume

Over the past thirty years, the ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles maternelles) have been led to cross the threshold of the classroom to become pedagogical assistants to the teachers, constituting an unprecedented symbolic revolution in the French education system, and allowing the emergence of a particular work configuration: the "binomial". This historical developments, analyzed in the first part, have led to morphological transformation of the two professional groups, both less popular and better qualified. They have induced historical and generational ruptures in the professional identity of these workers. We then show that the division of labor inside and outside the classroom is organized according to a logic of delegation of the dirty work. Even if the ATSEM share some of their tasks with the teachers, the latter do a rhetorical job of discrediting what they delegate to them. The fourth part explores the differentiation of educational practices between these workers with clearly distinct social dispositions. We show that beyond the models postulating an opposition between working class practices and those of the middle and upper classes, the case of the ATSEM/teacher pairing shows, on the contrary, theoretical agreements, accommodations and hybridizations of practices. Finally, the last part explores the nature of the link that unites these workers. Despite the work of invisibilization carried out by the teachers and the institution, there is a de facto subordination between these workers. It is based in particular on a class relationship, and especially on the teachers' work of distinguishing language. On the other hand, the ATSEMs carry out a daily work to draw this relation from the "servitude" to the "service".