Soutenance de thèse de MURIEL ROUHANA

Ecole Doctorale
ESPACES, CULTURES, SOCIETES - Aix Marseille
Spécialité
Urbanisme et aménagement du territoire
établissement
Aix-Marseille Université
Mots Clés
Villes Méditrranéennes,Renouvellement Urbain,Projet urbain,Gouvernance Urbaine,Image Urbaine,
Keywords
Mediterranean Cities,Urban Renewal,Urban Project,Urban Governance,Urban Aesthetic,
Titre de thèse
"Villes Méditerranéennes": du Discours au Projet
"Mediterranean Cities": from the discourse to the project
Date
Mercredi 4 Décembre 2019 à 14:00
Adresse
Faculté de droit et de science politique 3 avenue Robert Schuman 13100 AIX-EN-PROVENCE
Salle du conseil N.1
Jury
Directeur de these M. Jérôme DUBOIS Aix Marseille Université
Rapporteur M. Eric VERDEIL Sciences Po Paris
Rapporteur M. Alain BOURDIN Ecole d'urbanisme de Paris
Examinateur M. Joseph MOUKARZEL Université Antonine de Beyrouth
Examinateur Mme Frédérique HERNANDEZ Université Aix-Marseille

Résumé de la thèse

Ce travail de recherche interroge l’identité des villes face à la globalisation. Cette dernière tend à partir du début des années soixante, à uniformiser les paysages urbains par le biais de projets de renouvellement qui généralisent une programmation standard, faite de centres-ville reconquis, de waterfront, de musées et de centres de congrès, censés positionner les villes sur le classement de la concurrence internationale. Cette thèse porte un regard particulier sur les « villes méditerranéennes », qui malgré les débats qui remettent en question leur existence en tant que modèle, montent en puissance dans les discours politiques, suscitant l’intérêt des chercheurs et des professionnels. Notre démarche propose une étude comparée entre l'exemple d'une ville européenne et celui d'une ville arabe, toutes les deux méditerranéennes, à travers un angle pluridisciplinaire qui marie l'opérationnel à l'architectural dans une réflexion guidée par un discours politico-historique du lieu. A travers des investigations sur plusieurs échelles allant du global au local, nous proposons un modèle construit à partir de plusieurs grilles d’analyse urbaine, suivant lequel nous comparons nos études de cas : Euroméditerranée à Marseille et SOLIDERE à Beyrouth. Le résultat révèle un modèle hybride de villes qui se construisent sur un socle historique conjugué à un seuil de tolérance d’un modèle global, qui s’avère différent d’un contexte à un autre.

Thesis resume

This research work questions the identity of cities facing globalization. The latter tends from the beginning of the sixties, to standardize the urban landscapes through renewal projects that generalize a standard programming, made of regenerated downtowns, waterfronts, museums and convention centers, supposed to position the cities on the ranking of international competition. This thesis takes a particular look at "Mediterranean cities", which, despite the debates that question their existence as a model, are gaining momentum in political discourse, arousing the interest of researchers and professionals. Our approach proposes a comparative study between the example of a European city and that of an Arab city, both Mediterranean, through a multidisciplinary angle that combines the operational to the architectural in a reflection guided by a politico-historical discourse. Through our investigations on several scales ranging from global to local, we propose a model built from several urban analysis grids, according to which we compare our case studies: Euroméditerranée in Marseille and SOLIDERE in Beirut. The result reveals a hybrid model of cities built on a historical base combined with a tolerance threshold of a global model, which is different from one context to another.